Grossesse

Annoncer sa grossesse

Après le test de grossesse positif et en attente de la prise de sang du taux de béta hcg, j’avais encore du mal à réaliser, j’avais peur d’un faux-positif. Une fois la grossesse confirmée j’ai vite été rattrapée par la réalité…

Je suis d’abord passée par l’excitation de la bonne nouvelle pour ensuite me dire que finalement ce n’était pas le bon moment.

Ma première pensée a été de garder cela secret jusqu’à la fin du 1er trimestre. Mais disons le franchement, je suis pire qu’un enfant je ne sais pas garder les secrets 🙈

Sans forcément être superstitieuse, je n’avais surtout pas envie d’être prise en pitié en cas de fausse couche. Ou alors avoir des commentaires désobligeants sur la rapidité des choses.

Beaucoup font des annonces dignes des films de cinéma, allant du larmoyant à l’excentrique. Du so-chic au bling-bling… Ici pour l’annonce au papa cela a été plutôt simple, rapide et efficace. (devenir parents) Mais pour les amis proches et famille cela a été du tac au tac !!!

J’étais tellement heureuse que à la moindre petite question je ne me faisait pas prier pour le révéler.

On pouvait me demander une question banale comme « Tu as soif ? » et je rétorquait aussitôt  » Oui bah j’ai besoin de boire, je suis enceinte » ou « Tu vas à la salle de sport ce soir c’est mercredi ? » Et je répondais aussitôt « Non je peux pas, chuis enceinte » … 😂😂😂 Non vraiment, je sortais cela à tout bout de champs pour ensuite me plaindre de vouloir garder cela secret 😂😂😂

Et à ma grande surprise je n’ai eu que de bonnes réactions à l’annonce de la nouvelle. Bon certes la plupart ont été bouche

bée, surtout en glissant ça entre deux phrases tout à fait banales mais tous ont été très excités et heureux pour nous.

Comment vous dire qu’au bout d’une semaine, seulement, la plupart des personnes de mon entourage étaient au courant. Sauf au travail, pour le travail mon chéri et moi n’avions rien dit tout le long du 1er trimestre surtout pour des questions administratives.

A la fin du 1er trimestre, pour mon travail à moi, ça a été vachement plus compliqué d’annoncer ça, je venais de démissionner de mon ancien poste où le patron me menait la vie dure après avoir dégoté un poste dans un autre lieu, j’étais donc encore en période d’essai… On aura beau dire que la grossesse n’est pas motif de licenciement ou autre, mais la réalité est bien différente…

Finalement il n’y a pas de bons ou mauvais moments pour avoir un enfant ou annoncer sa grossesse. Il faut faire cela au feeling. Car à trop attendre il n’y aura jamais de bon moment.

N'hésite pas à liker, partager et me suivre sur les autres reseaux !!!

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *