Femme de militaire, Vis ma vie de femme de mili

Femme de militaire et alors ?!

Femme de militaire… combien de fois j’ai entendu cela ?!

Une étiquette de plus.

Une case dans laquelle je me retrouves sans l’avoir demandé.

Un statut admiré sans pour autant vouloir l’endosser pour beaucoup.

Un statut qui attire des regards compatissants mal placés, mais aussi des mots maladroits.

En effet lorsqu’au cours d’une conversation j’en viens à évoquer le métier de mon conjoint, j’ai souvent l’impression d’avoir une pancarte au dessus de ma tête sur lequel il y a écrit « Femme de… ».

Vous serez d’accord avec moi que lorsque vous dites que votre conjoint est comptable ou plombier ou médecin, on ne vous a jamais répondu « Oooooh tu es femme de comptable ?! » … ou encore … « Ooooh tu es femme de plombier ?! ». On vous rétorquera plutôt « Oooooh il est médecin ?! ».

S’en suit ensuite les « Oooooh ma pauvre, moi je ne pourrais pas … ». Pourquoi ma pauvre ?! J’ai souvent l’impression d’annoncer que je suis veuve. Souvent j’ai juste envie de leur répondre « Et bah tu sais quoi ?! Moi non plus je ne pourrais pas vivre avec un c*nnard !!! ».

Mais restons polis, je rétorque tout simplement que c’est une habitude à prendre. Puis étant quelqu’un de nature solitaire, ses longues abscences ne font que du bien à notre couple.

Mais malheur, là aussi ça ne va pas. Je n’ai pas le droit de bien vivre les abscences répétés. Selon beaucoup je devrais me morfondre, broyer du noir et être au fond du trou à chaque départ jusqu’à son retour.

AAAAAAAAAALLOOOOOOOOOOOO ?!

QUELQU’UN M’ENTEND ?!

JE NE SUIS PAS VEUVE

JE REPEEEETE

JE NE SUIS PAS VEEEEUUUUUVE. 😂😂😂

La vie continue nom d’une pipe en bois !!! Surtout étant mère de famille je ne peux pas me permettre d’être dépressive 70% de l’année. J’ai un foyer à faire tourner et une vie sociale à entretenir. Et la vie amoureuse ?! Et bien elle reste entre parenthèse pour éclore à chaque retour.

Nous restons un couple lambda, certes un couple pas si ordinaire. Mais nous sommes liés par quelque chose d’invisible comme tous les couples. Nous nous aimons. Nous sommes loin, puis proche. Nous nous soutenons. Puis parfois on se dispute.La difficulté est là surtout pour ceux et celles qui sont dépendants, l’un de l’autre. Et dans ces cas là cela ne peut être que du plus en apportant une autonomie et une indépendance que ces personnes n’auraient jamais connue autrement.

Souvent le plus compliqué à gérer ce ne sont pas les abscences mais surtout les proches, ou non d’ailleurs, qui ne comprennent pas, ou ceux qui pensent comprendre mais finalement font fausse route.

Être femme de militaire c’est une perpétuelle répétition de quotidien à prendre puis à perdre. Une chaîne d’adaptation à la vie de célibataire géo, puis à la vie à deux ou plus à chaque retour.

La difficulté à avoir un enfant, car il faut que cela tombe au bon moment. Au risque de se voir vivre une grossesse seule, les échographies seule, les visites médicales seule, les décisions seule, ou pire encore … accoucher seule.

Et une fois les enfants présents, il faut leur apprendre à gérer l’absence de papa. Gestion qui varie selon l’âge de l’enfant, selon la durée et le lieu de départ, selon l’enfant également, car chaque enfant est différent. Leur incompréhensions, leur émotions, et bien d’autres choses encore.

Et puis les vacances ?! N’en parlons pas. Un militaire a normalement plus de vacances qu’un civil, mais encore faudrait-il que ces vacances tombent bien.

Bref être femme de militaire c’est la galère mais no streeeeeeess… tant que O-R-G-A-N-I-S-A-T-I-O-N reste votre maître mot !!!

Ah bah attends c’est la même pour des milliards de personnes dans le monde !!! 🤔

Donc j’ai juste envie de dire … Je suis femme de militaire, et alors ?! Je suis une femme avant tout !!! Encore mieux, je suis moi !!! 😋

N'hésite pas à liker, partager et me suivre sur les autres reseaux !!!

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *