Grossesse

Mes appréhensions enceinte

Enceinte, mes appréhensions sont montées crescendo et en fonction des trimestres, même si je ne le montrais pas étant quelqu’un de nature « zen ». Cela a commencé par une simple peur de prendre trop de poids, comme pour beaucoup de femmes, à avoir peur d’accoucher… oui oui je ne voulais plus accoucher à l’approche du dernier mois de grossesse … 😂

Tout d’abord au premier trimestre c’était le flou total. Je ne me sentais pas enceinte. Je n’avais aucun symptôme si ce n’est mes tétons qui étaient légèrement plus sensible. Et n’ayant pas eu d’échographie avant mes 12 semaines d’aménorrhée je craignais une fausse couche, ou un œuf clair, ou alors que le cœur de mon bébé se soit arrêté de battre subitement. Ces craintes se sont vite estompées à la vu de mon petit têtard plein d’énergie qui bougeait dans tous les sens lors de la première échographie.

Au deuxième trimestre ça allait plutôt pas mal. Je ne m’inquiétait plus autant de mon manque de symptômes, car en règle général les symptômes disparaissent à ce stade. J’étais plus concentrée sur le fait de ne pas prendre trop de poids et de garder la fréquence de 1kg par mois. Et puis les vergetures… chaque jour sans vergeture était une victoire 😂😂😂

Et enfin à l’approche du 3ème trimestre j’ai prit peur. Je ne voulais plus accoucher ou alors je désirais une césarienne, sauf que « Crotte de bique une césarienne laisse une vilaine cicatrice ». Bon pas le choix, par le bas « Crotte de bique encore je ne veux pas être déchirée », « Je ne veux pas une episiotomie », « Je ne veux pas de césarienne » … je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas … « BOOOOORDEEEEEL VOUS ALLEZ LE TELEPORTER OU JE FAIS SCANDAAAAAAAALE » 😂😂😂

Mais reprenons notre sérieux. A part toutes ces appréhensions physiques et physiologiques, je me demandais si j’allais être la mère que je me suis toujours promise d’être. Et aussi on entend souvent dire que la première année de bébé est décisive pour la vie de couple et vraiment j’ai eu peur pour mon couple à plusieurs reprises, je ne me reconnaissais plus certains jours, faut dire que ces fichus hormones sont vraiment impitoyables !!!

N'hésite pas à liker, partager et me suivre sur les autres reseaux !!!

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *